Lettre d’informations N°22 – Janvier 2019

Date de publication : 24 janvier 2019

En ce début de nouvelle année, je tiens tout d’abord, au nom de l’ensemble de l’équipe de Les Pêcheurs de Bretagne, à vous souhaiter tous nos vœux de bonheur et de réussite tant au niveau personnel que professionnel. Et je ne doute pas qu’ensemble nous parviendrons à préserver notre esprit d’entreprise dans nos métiers respectifs car notre filière a de l’avenir. C’est une certitude même si quelques nuages semblent régulièrement obscurcir notre horizon.

En 2019, tous les pêcheurs sont soumis à l’obligation de débarquement des espèces sous quota. Entrée en vigueur en 2015 pour les pêcheries pélagiques et en 2016 pour les pêcheries démersales, sa mise en œuvre s’est faite de manière progressive… jusqu’à son application totale depuis le 1er janvier. L’ensemble des captures (commerciales et «indésirées») doit dorénavant être ramené à terre, déclaré dans le logbook et sera donc décompté des quotas. Cette nouvelle obligation n’est donc pas sans conséquence sur le niveau des TACs et quotas 2019 certains d’entre eux ayant été revus à la hausse pour tenir compte des anciens « rejets » désormais débarqués. Ainsi, si le résultat des négociations semble aller dans le sens des pêcheurs, il faut avoir conscience que certaines hausses de TACs pourraient en réalité se traduire par des baisses de débarquements. A suivre… Idem pour le Brexit qui continue de nous tenir en haleine. Selon qu’il sera « hard » ou « soft », il faut nous attendre à des bouleversements plus ou moins importants.

Mais le monde ne s’arrête pas pour autant de pêcher… C’est la raison pour laquelle nous souhaitons, comme à notre habitude, faire avancer les connaissances et ébranler certaines croyances. Nous avons donc interrogé un chercheur de l’Ifremer sur le sujet du renouvellement des stocks de poissons. Ses réponses claires et directes permettent de nuancer certains a priori, notamment sur la question de la pêche en période de reproduction.

Et pour illustrer concrètement l’optimisme de notre profession, le dynamique Jean-Baptiste Goulard témoigne de sa manière de travailler et de ses choix d’investir dans un nouveau bateau.

Enfin, à l’image d’Eric Guygniec et de son thon germon au pâté Hénaff, n’hésitez pas à nous envoyer vos recettes, car l’année 2019 sera gourmande. Ça aussi, c’est une certitude !

Bonne année et bonne lecture.

Soazig Palmer – Le Gall

Présidente du Conseil d’Administration de Les Pêcheurs de Bretagne

SOMMAIRE DE NOTRE LETTRE D’INFORMATION DU MOIS DE JANVIER 2019

Dossier : Ce que réserve 2019

  • Obligation de débarquement
  • Brexit
  • TACs et quotas

 

La pêche en questions : La pêche en période de reproduction est-elle incompatible avec le renouvellement des stocks?

Portrait : Jean-Baptiste Goulard, armateur de chalutiers hauturiers au Guilvinec

Recette de pêcheurs : Thon germon rôti au pâté Hénaff par Eric Guygniec, directeur de l’APAK et ancien pêcheur

 

Pour accéder à la totalité des articles en format PDF veuillez cliquer sur ce lien :
Newsletter LPDB n°22 – Janvier 2018